Man Online Raincoats Rains Acheter Comparaisons 6gyYbf7v
Inscrivez-vous à la lettre d'informationBaskets Noir Flyroam Timberland Hiker Rising Buttersoftjet NkO0nw8PX
HommesBlBl Pour Lisa AjustéeVeste Cortefiel Coupe Americana roCxedB
Venta Y OxbloodTienda Ryder Snowboard Trente à Reparacin odeBCrxW
Taille MBlanc Femmes DrBasketball Scholl Madison Lapsus NnmwOv08

T T K U U U T U K K T T K POiZkXu

Dernières infos

13.08.07 Changement de la mentalité? Pourquoi et comment changer ? (Le Potentiel)

Notre premier article sur le thème du changement de la mentalité1, a suscité un houleux débat. Deux tendances se sont dégagées, que nous allons nous efforcer de présenter en quelques mots. Pour la première, le changement doit commencer par l’individu, avant et afin de se répercuter sur l’environnement, c.-à-d. sur les autres, notamment les gouvernants. La deuxième affirme la démarche contraire : l’influence de l’environnement est prépondérante, et donc, le pauvre citoyen ne peut pas changer sa mentalité tant que le pouvoir politique reste sur ses anciens réflexes. Chaque camp pouvait brandir sa maxime fétiche. Quand l’un dit « retirer la poutre dans votre œil avant de voir la paille dans l’œil du voisin », l’autre rétorque que « c’est par la tête que le poisson commence à pourrir ». Citation contre citation, qui enlève la mise ?

Baskets Noir Flyroam Timberland Hiker Rising Buttersoftjet NkO0nw8PX

Réduire le débat sur le changement de la mentalité à la logique binaire du choix entre les deux thèses ci-dessus est réducteur. La solution est à extraire des nombreuses considérations pertinentes exprimées au long du débat qui a animé une dizaine de têtes bien pensantes de Kinshasa, des villages profonds et de l’étranger2. Les points de vue, nonobstant les divergences d’approche, convergent néanmoins sur la conclusion que la mission est difficile mais pas impossible. La très capitale question du « quoi faire » a suscité une proposition qui a l’intérêt de plusieurs que nous présenterons à la fin de l’article. Mais d’abord quelques généralités sur le concept.

POURQUOI CHANGER LA MENTALITE

Nous pouvons définir la mentalité comme un système de comportements conditionnés de l’individu ou d’une communauté (un peuple, les shegués, les musiciens, les frères en Christ, les Tutsi …) face à des situations précises. Cooper Acheter Ml Bleu cher Blousons Lee et Vestes pas Ford 5137 XuOPkZi

La mentalité en elle-même n’est ni bonne ni mauvaise. Ce qu’on juge, en réalité, ce n’est pas la mentalité mais des attitudes ou des comportements particuliers de cette mentalité par rapport à certaines références telles que certaines valeurs universelles (honnêteté, courage, esprit d’initiative …), le progrès technologique, etc. Ainsi la solidarité, considérée comme une valeur dans la tradition africaine, est perçue ailleurs comme une forme d’assistanat et de dépendance. Inversement, le culte de l’effo perso des Occidentaux, vanté par les tenants du libéralisme comme le sens du travail, est critiqué vivement par les altermondialistes. L’hospitalité naturelle du Congolais est de la naïveté pour d’autres. Aussi, avant d’évaluer un comportement, il faut se convenir sur les termes de référence, eux-mêmes fonctions du contexte et de l’environnement.

La référence au changement des mentalités ne doit pas être a priori associée à des cas pathologiques, mais bien plutôt à l’adaptation à l’évolution de la communauté. Un exemple tiré de l’informatique nous offre une bonne analogie : un système d’exploitation jugé révolutionnaire il y a dix ans, devient progressivement inadéquat avec l’apparition de nouvelles technologies. Sa performance diminue avec le temps et peut même se transformer en inadéquation totale. En Europe aussi, il était question du changement des mentalités, afin que la France maintienne son rang dans la course des grandes nations. La vie est dynamique, la société aussi, la mentalité doit toujours suivre à chaque instant. Il ne s’agit pas de remplacer une mentalité par une autre, mais de la faire évoluer, en changeant quelques comportements.

Il est incorrect de parler de changement de mentalité. Quand quelqu’un dit : « je change de voiture », il veut dire qu’il se sépare de celle qu’il a présentement pour une nouvelle. En revanche, s’il dit : « je change la voiture », on comprendra qu’il veut apporter des modifications à sa voiture mais sans s’en séparer. De même, changer d’équipe signifie abandonner V. Club pour le Dcmp, mais changer l’équipe c’est garder la même équipe, V. Club par exemple, tout en y effectuant un remplacement de quelques joueurs par d’autres. Il est impossible de changer de mentalité, car cela équivaudrait à changer de culture, de personnalité, d’identité, mais on change, on modifie la mentalité. Je proposerais même l’expression plus parlante de « renouvellement de la mentalité », comme la bible parle du « renouvellement de l’intelligence ».

COMMENT CHANGER LA MENTALITE

Sentier Veste Sport Edmont De Randonnée Dlx Trespass Ii Adulte Homme 5Aq34cRjL

La question n’est pas simple, et on ne peut pas y répondre en quelques paragraphes. Les lignes qui suivent ont pour but de nous faire prendre conscience de la complexité de la question et de montrer en même temps, à travers quelques indications précises, qu’une issue est possible.

La mentalité trouve ses pulsions dans le subconscient de l’homme, cette zone de notre personnalité qui échappe à notre volonté immédiate. L’ivrogne qui tend la main vers la jolie bouteille sait souvent mieux que les gens sobres les méfaits de l’alcool. Il veut bien s’en libérer mais ne peut. Encore une fois l’apôtre Paul : « Je ne fais pas le bien que je veux et je fais le mal que je ne veux pas » ; il illustre bien la bataille entre le conscient et le subconscient. Il faut descendre dans les profondeurs de l’âme pour déraciner les mauvaises programmations. Il y a une importante dimension psychanalytique dans le défi du changement de la mentalité. La méthode à mettre en œuvre ne peut ignorer cela, sous peine d’échec. C’est pourquoi se contenter de banderoles et de quelques émissions à la télévision c’est comme vouloir désintoxiquer un drogué tout simplement en le lui décrivant les ravages de la drogue.

Mais il faut aussi tenir compte des facteurs environnants, qui contribuent soit à maintenir et renforcer des comportements, soit à les neutraliser. Qui, de l’étudiant corrompant pour passer de classe, et du professeur exigeant « l’argent des syllabus » doit changer le premier ? Le coupage est une pratique incompatible avec la déontologie de la presse, mais qui doit le premier se révolter, le journaliste ou le coupeur ? Les amis qui, dans nos débats, ont dit que c’est par la tête que le poisson commence à pourrir n’ont pas tort ; ils voulaient souligner les obstacles au changement de la mentalité. Ceux qui ont dit que le changement doit commencer par l’individu ont raison ; ils ont montré les atouts, car en effet l’attitude mentale positive face à l’adversité est un atout (Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?). Il est totalement inutile de s’enfermer dans la dialectique de « qui a raison ? ». L’étape suivante, à laquelle souvent nous autres congolais n’arrivons pas, c’est celle de l’intégration des divergences dans un ensemble plus large qui résout les conflits. C’est à cet exercice de dépassement et d’élévation que nous voulons inviter tous ceux qui ont pris les armes dans la Guerre du changement de la mentalité.

LE PROJET VCM

La résolution des problèmes complexes demande la conception de projets adéquats. Il y a à travers le pays des exemples de projets : lutte contre la tuberculose, lutte contre le sida, développement rural, etc. Le projet comporte des activités mais ne peut pas s’y réduire. Une campagne pour le changement de la mentalité, telle que nous la vivons aujourd’hui, est une bonne chose, mais pour être utile, elle doit s’inscrire dans un projet bien identifié. Le Congo est champion d’activités sans projets clairs.

Dans la science du projet, il y a d’autres éléments préalables aux activités, notamment l’analyse du contexte, la détermination des objectifs, le timing, les résultats attendus, les indicateurs, etc. Dès lors, quel est le sens d’une activité sans tous ces éléments ? Méfiance, surtout quand on sait notre propension à transformer les activités en ligablo.

Dans un projet, on ne s’identifie pas au camp des positivistes face à celui des pessimistes ou inversement. Au contraire, on prend de la hauteur en inscrivant dans une même matrice (la matrice AFOM) les atouts, les forces, les opportunités et les menaces. En allant vers le projet, les tenants du positivisme et du pessimisme cessent d’être des antagonistes pour devenir des partenaires, comme le seraient le pouvoir et l’opposition dans une démocratie qui tient son rang. Le projet réalise la réconciliation.

Le projet doit aussi recenser de manière aussi complète que possible les acteurs de la problématique et les identifier en adversaires ou en partenaires : les adversaires seront des obstacles qu’il faut surmonter, et les partenaires des atouts dont il faut chercher à obtenir la collaboration.

Il y a beaucoup d’autres choses à dire sur le projet, mais nous pensons que notre idée transparaît déjà dans les lignes précédentes. Nous proposons un projet, que nous appelons provisoirement le projet « Volontaires pour le changement de la mentalité », VCM. Les églises, qui travaillent sur le renouvellement de l’intelligence, ainsi que les ongs d’éducatioin civique, devraient être des partenaires naturels de ce projet. Les intellectuels pourront contribuer avec l’outil théorique et l’évaluation du projet. Les milieux professionnels (avocats, policiers, médecins, journalistes …) et associatifs sont les foyers où ce changement de la mentalité doit être palpé ; ce projet est le leur. La presse pourrait contribuer énormément en réservant des espaces ou des tranches horaires au projet3. Nous avons tous ainsi l’opportunité, après avoir tant discouru, de montrer que nous savons aussi nous retrousser les manches. Baskets Noir Flyroam Timberland Hiker Rising Buttersoftjet NkO0nw8PX

SERGE GONTCHO (Footnotes)

1 Changement de la mentalité : commencer par le commencement, in Le Potentiel n° 4084 du 30 juillet 2007

2 Ferdinand Ilunga, Village Profond, Serge Gontcho, Crispin Nlanda, Peter Wabalenda, Alexis Abeli, Gaëtan Kindidi, Ruffin Mumbanza, Désiré Katompa …

3 Pour plus d’informations sur le projet, merci d’écrire à [email protected]

< Retour